Rififi au pays des fées

rififi_resizedAujourd’hui, chers amis, pas une, ni deux mais trois critiques en une seule note. La raison de cette multitude de critiques n’est pas une diarrhée verbale mais tout simplement trois manières d’aborder un même thème. Lequel ? Simplement : « Et si les contes de fées rencontraient notre monde ». Au menu, aujourd’hui, deux séries et un comics.

Commençons par la plus connue de nos trois œuvres, Once upon a time, série américaine produite par ABC (filiale de Disney Inc.). Le pitch s’avère au premier abord plutôt alléchant : une jeune femme, Emma Swan reçoit un jour la visite d’un jeune garçon qui s’avère être son fils qu’elle a été obligé d’abandonné onze ans plus tôt. Ce dernier s’est donné pour mission de la convaincre de la suivre dans le Maine à Storybrooke afin de briser une malédiction qui a emprisonné les personnages de contes de fées. En effet, par vengeance, la méchante reine a transporté la plupart des personnages dans notre monde en leur faisant oublier au passage qui ils étaient réellement. Emma se trouve être la seule à pouvoir les sauver car elle serait la fille de Blanche Neige et Charmant, envoyé dans notre monde juste avant que la malédiction ne frappe. Seul soucis, elle ne croit pas à cette malédiction ni aux contes de fées.

Avouez que dit comme ça, c’est assez attrayant et promet de belles choses. Surtout que les interprètes sont loin d’être mauvais, mention spéciale à Robert Carlyle qui interprète un magnifique Rumplelstilskin (normalement plus connu chez nous sous le nom Tracassin) taciturne à souhait. Et pourtant, la mayonnaise n’a pas pris avec moi… La faute a un côté girly exacerbé. Je veux bien que nous soyons dans le monde des contes de fées, mais les histoires de fesses de Blanche Neige et Charmant, je m’en tamponne le coquillard avec une patte d’alligator femelle. Tout comme la guerre que se livre la méchante reine et Emma pour la garde d’Henry. Henry, parlons en d’Henry… Si plus haut je vantais les talents de Robert Carlyle, ici, nous avons à faire au gamin le plus énervant de toute la télévision.

JAMIE DORNAN, LANA PARRILLA, GINNIFER GOODWIN, JOSH DALLAS, ROBERT CARLYLE, JARED GILMORE, JENNIFER MORRISON

Et dire que j’avais espoir que la saison 2 relève le niveau… Mais non, c’est de pire en pire, épisode après épisode, on pense avoir atteint le fond mais non,on continue de creuser. C’est à tel point que si le niveau ne remonte pas pour les 4 derniers épisodes, la saison 3 se fera sans que je ne la regarde. Je ne parlerai même pas du spin-off déjà sur les rails et qui sera consacré au monde de Alice au pays des merveilles.

Passons maintenant à l’autre série de cette note, Grimm, lancée en même temps que OUAT, sur un réseau concurrent, la série narre les aventures d’un inspecteur de la police de Portland, descendant direct des frères Grimm,  qui doit chasser des monstres qui ont inspiré les contes de fées. Il est aidé dans sa quête  par un loup devenu végétarien, joué par Silar Weir Mitchell. La trame des épisodes est sensiblement toujours la même avec un meurtre (ou une disparition), la decouverte d’une nouvelle race, le combat contre cette nouvelle race. Alors oui, nous n’atteignons pas avec Grimm les sommets de ce qui se peut se faire au niveau des séries américaines, mais nous gardons un côté sympathie assez important.

Pour tout dire, cette série me rappelle Buffy ou Charmed dans son déroulement. C’est donc un petit plaisir coupable, un peu comme un carré de chocolat noir en période de régime. La galerie des personnages récurrents est plutot sympathique et ajoute un côté comique à cette série (mention spéciale au Sergent Wu). De plus les scénaristes dévoilent juste ce qu’il faut d’information à chaque épisode pour garder le spectateur fixé. La saison 2 n’hésite pas à remiser, sur certains épisodes, la chasse au monstre au second plan afin de développer les intérêt des différentes parties présentes. Bref, si vous cherchez quelque chose qui ne prenne pas trop la tête tout en étant sympathique, je vous conseille cette série.

grimm-season-one-blu-ray-cover-40

Et pour finir, comme promis, nous sortons du monde de la télévision pour nous immiscer dans celui du comics avec Fables édité par Urban Comics en France et DC Vertigo aux USA. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Fables est ce qu’aurait du être la saison 2 de OUAT, bien qu’antérieure à cette dernière de près d’une décennieLe thème est assez proche, pour des raisons politiques, les personnages des contes de fées se retrouvent obligé d’émigrer dans notre monde et ont reconstitué leur petite société en plein cœur de New York. Ce coup ci, ils sont parfaitement conscient de qui ils sont, ils ont gardé leurs différents pouvoirs magiques (ou malédictions). Certains personnages ont des rôles bien précis dans la ville (maire, sheriff…)

2812808-character_bio_576_fables_super

Quelques personnages principaux de Fables

Difficile de raconter la série sans spoiler. Sachez que les premiers tomes de la série servent à introduire les différents personnages principaux. L’intrigue se noue néanmoins très rapidement et s’avère tres prenante (même les histoires d’amour, répulsion… Sont plus passionnantes que le moindre épisode de OUAT) avec ce qu’il faut de rebondissement pour nous surprendre. Pour tout ceux qui aimerait mettre le doigt dans le monde du comics mais qui sont réfractaires aux super héros, cette série est faite pour vous. Bref allez y, c’est du tout bon.

Pour les feignasses qui sautent directement à la conclusion :

  • Fables : Allez y, c’est du tout bon.
  • Grimm : Sympathique, si vous avez un trou à combler et que vous ne voulez pas vous prendre la tête
  • Once Upon A Time : Sous la torture ou alors, si vraiment vous etes fans des romances et des histoires à l’eau de rose…

Ci dessous les Trailers de Once Upon a Time et Grimm :

Once Upon a Time est diffusé par ABC aux Etats Unis et sur M6 en France

Grimm est disponible sur NBC aux Etats Unis et sur SyFy et NT1 en France.

A l’heure actuelle, les dix-sept premiers tomes de la série Fables sont disponibles aux éditions Urban Comics dans toutes les bonnes libraires.

Publicités

One response to “Rififi au pays des fées”

  1. Tichaton2000 says :

    Tout a fait d’accord sur Once Upon a time. Je n’ai pas reussi à finir la saison 1 et pourtant j’aime bien les films à l’eau de rose 😉 mais là c’etait nian-nian!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :